Tag Archives: invendus non-alimentaires

Qui sommes-nous?

Une association née d’un besoin récurrent.

La Banque de l’Objet se fixe comme mission la collecte des invendus auprès de distributeurs et de producteurs : à savoir tout produit pouvant trouver son utilité dans  l’équipement de la maison (mobilier, vaisselle, literie, appareils électroménagers, matériaux d’aménagement et bricolage) ou de la vie courante d’une famille (textile, fournitures scolaires, produits d’hygiène…).

S’appuyant sur l’étude réalisée au niveau national par l’ADEME et l’Agence du Don en Nature, la Banque de l’Objet a ouvert  en Alsace un  guichet spécialisé pour la collecte et la mise à disposition gratuite des objets  aux familles et les personnes en précarité via les associations partenaires.

L’initiative de la Banque de l’Objet s’appuie également ,au niveau local, sur l’expérience  de la Banque Alimentaire du Bas–Rhin.

La collecte et la gestion des produits non alimentaires n’étant pas la mission de la Banque Alimentaire,en janvier 2014 a été créée la Banque de l’Objet .

Le Conseil d’Administration présidé par Frédéric Nitschke est composé de plusieurs associations locales :

  • Banque Alimentaire du Bas-Rhin
  • Emmaüs Mundolsheim
  • Humanis
  • AAHJ Association d’Accueil et d’Hébergement des Jeunes
  • l’Étage

 

Les statistiques du gaspillage

6 milliards d’invendus non-alimentaires sont écoulés chaque année par les fabricants et distributeurs français en dehors de leurs réseaux habituels*.

Soit 4,2 % des 140 milliards d’euros de produits non-alimentaires distribués chaque année en France*.

60 milliards d’euros de produits neufs non alimentaires sont détruits en France chaque année*.

Les entreprises détruisent 6 fois plus qu’elles ne donnent

La destruction des invendus génère 5 à 20 fois plus de gaz à effet de serre que leur réutilisation*.

Ce à quoi il convient d’ajouter :

La destruction de chaque objet coûte à l’entreprise, alors que son don à une association d’intérêt général lui rapporte 25% de son prix de revient en réduction d’impôts**

* Source : enquête ADEME

** cf article 124 du CGI

Stop gaspillage

La Banque de l’objet

L’association a pour objet d’apporter une aide à des personnes faisant face à des difficultés matérielles et économique, grâce à des objets neufs répondant à leurs besoins et offerts par des entreprises pour lesquelles ces objets n’ont plus de valeur marchande.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche de solidarité et de lutte contre le gaspillage. Elle vise également la réduction des déchets grâce à l’emploi d’invendus. Par son action, elle s’inscrit comme acteur du développement durable local et d’une économie plus circulaire.

logosite1